Témoignage – Julien, 32 ans, diplômé A.E.C

Nos témoignages sont rédigés par nos étudiants eux-mêmes, et sont publiés dans leur version originale afin d’en préserver l’authenticité (fautes d’orthographes incluses…!).

Prénom : Julien
Âge : 32 ans
Ville d’origine : Pau (France)
Formation : A.E.C
Hélicoptère : R22, R44
Début de formation : Septembre 2016

 

Julien est l’un de nos pilotes commerciaux que nous avons embauché à travers notre programme Carrière+.

Cela fait maintenant près d’un an qu’il vole pour Helicraft et son aventure chez Helicraft va bientôt s’achever, laissant la place à de nouveaux jeunes pilote.

 

Pour toi, quelles sont tes qualités qui t’ont permis d’être embauché chez Helicraft à travers le programme Carrière+ ?

Je pense que les qualités qui m’ont permis d’être embauché à travers le programme Carrière+ sont le dynamisme, la volonté d’entreprendre, la volonté d’être présent, et d’être régulier. Je pense avoir été régulier tout au long de ma formation.

Je ne vais pas dire que mes capacités de pilotage en font parties, car nous sommes tous des pilotes à 100h. Le pilotage ne rentre pas forcément en compte dans la sélection.

 

Qu’est-ce qui t’a plus dans ce programme ?

Il y en a tellement… ! Dans le programme Carrière+, j’ai réalisé mon rêve : travailler en tant que pilote pro. Mais l’une des premières choses qui m’a plu est le fait d’avoir des responsabilités. Helicraft nous accorde sa confiance et avoir la confiance de ses chefs est très plaisant.

La plus-value de ce programme, en dehors des heures de vols, est l’expérience. En sortant de la formation, nous sommes à 100h de vols en grande partie accompagnées d’un instructeur ou bien dans des cadres d’exercice bien précis.

Ici, nous nous retrouvons face à nos premiers clients et face à nos premières responsabilités de Commandant de Bord d’un hélicoptère.

A l’école on pose les bases du pilotage, dans le programme carrière+ on pose les bases du métier de pilote.

 

Qu’est-ce qu’il t’a apporté ?

Comme je le disais, le programme Carrière+ nous permet d’acquérir de l’expérience.

Le programme ne m’a pas seulement apporté de l’expérience de vol, il m’a aussi apporté de l’expérience marketing et de l’expérience organisationnelle.

Avec Helicraft, j’ai eu la chance de travailler sur des projets tellement différents. D’un Tour de Ville de Montréal, en passant par du Taxi aérien mais aussi par des demandes en mariages ou des vols photos/vidéos, j’ai vraiment pu toucher à tout.

Toutes les semaines, je devais vérifier que pour chacun de nos vols il y ait une machine disponible, un pilote assigné, m’assurer d’avoir des locaux propres et prêtes à accueillir nos clients.

Le programme Carrière+ m’a aussi permis de développer mon contact avec les clients. Les clients nous voient comme des pilotes et nous devons faire évoluer notre image en tant que pilote.

Nous ne sommes plus de simples étudiants, nous mettons vraiment un pied dans l’industrie.

 

L’ambiance de travail chez Helicraft ?

L’ambiance est excellente. Nous avons été une bonne équipe qui a très bien marché.

Il ne faut pas oublier que nous sommes chacun des rouages dans une grosse mécanique et que chaque rouage doit fonctionner ensemble afin que nous puissions avancer.

Nous avons toujours travaillé dans de bonnes conditions, dans des conditions professionnelles et sécuritaire. Nous sommes liés avec tous les départements d’Helicraft, la direction, le marketing mais aussi la comptabilité.

Je n’en retiens que de bonnes choses. Je souhaite à tous les étudiants d’Helicraft de vivre cette même expérience !

 

Qu’est-ce qui t’attend dorénavant ?

Je vais poursuivre mon rêve québécois qui est d’aller travailler dans le nord de la région. Je vais devenir le pilote privé d’un propriétaire d’un Robinson R66 vivant en Abitibi (400km au Nord-Est de Montréal).

Je suis vraiment motivé mais j’ai aussi un peu peur car je quitte Helicraft qui est une grosse structure avec un chef pilote, un chef instructeur, des instructeurs et des pilotes d’expérience, pour me retrouver seul avec mes clients et ma machine. Ce sera à moi de prendre et d’assumer mes décisions.

J’ai beaucoup de chances car c’est un projet global. Au-delà du pilotage, qui est mon métier, il y a tout un projet qui se met en place et c’est vraiment motivant.

Je sais que quoi qui se passe, je pourrais toujours compter sur Helicraft qui continuera à me guider.