Témoignage – Simon, 21 ans, étudiant A.E.C

Nos témoignages sont rédigés par nos étudiants eux-mêmes, et sont publiés dans leur version originale afin d’en préserver l’authenticité (fautes d’orthographes incluses…!).

Prénom : Simon
Âge : 21 ans
Ville d’origine : Lyon (France)
Formation : A.E.C
Hélicoptère : R22, R44
Début de formation : Septembre 2017

 

Dès mon plus jeune âge, je voulais devenir pilote d’hélicoptère et personnellement il n’a pas été facile de me lancer du jour au lendemain du fait des nombreuses questions que l’on peut se poser, et des enjeux que ca implique.

L’idée que l’on peut se faire sur ce métier et la réalité n’est pas toujours là même. C’est pour cela que j’aimerais vous faire part du début de mon parcours dans cette école, après 4 mois de formation.

Après avoir passé un bac scientifique, je suis parti voyager pour améliorer mon niveau d’anglais qui est très important dans ce milieu. J’ai ensuite travaillé pour mettre de l’argent de côté, du fait du coût de la formation de pilote au Canada, mais qui reste nettement inférieur en l’Europe. C’est pour cela que j’ai décidé d’intégrer une école de pilotage au Canada.

Le plus dur pour moi était donc d’arriver à répondre à toutes les questions que je me posais comme par exemple le choix de l’école, la qualité et le coût de la formation, le visa, le logement, les possibilités d’embauches etc etc..

Difficile, comme je vous le disais, de choisir son école et il est important de dialoguer et de rencontrer l’école pour se faire sa propre idée.

Il a été très simple de rencontrer Helicraft, puisqu’ils organisent des tournées d’informations en France, j’ai pu les rencontrer deux fois à Lyon avant de prendre ma décision. Il était également facile de dialoguer avec l’équipe administrative d’Helicraft pour l’inscription et pour toutes les démarches à entreprendre pour le visa.
Je vous conseille tout de même de commencer votre demande de visa au moins 2 mois à l’avance car pour ma part il a été un peu compliqué à obtenir du fait des nombreuses preuves de ressources financières qu’ils demandent et cela peut prendre du temps à être traité.
Je suis donc arrivé à Helicraft en septembre 2017 pour suivre une licence commerciale et ensuite enchainer sur le programme A.E.C qui me permettra de me préparer à l’obtention de la licence européenne et américaine.

Après m’être renseigné sur différentes écoles au Canada, j’ai choisi Helicraft et je pense sincèrement qu’il est difficile d’avoir une qualité de formation meilleure que celle-ci. Toutes les personnes qui travaillent dans cette école sont là pour nous former en tant que « pilote » et non en tant que « client » d’un quelconque business. Je m’y sens bien, et c’est pour ca que je suis à l’école même les Samedi !

Durant ma licence, l’expérience et les connaissances qu’ont les instructeurs m’ont permis de suivre une formation de très bonne qualité. Ils sont là pour que nous réussissions et pour nous accompagner à 100%. Nos instructeurs nous lancent souvent des petits challenges, durant lesquels nous devons faire un exposé sur les notions théoriques. C’est devenu un jeu entre nous, ca nous permet d’en apprendre tous les jours un peu plus et ca met une belle ambiance.
Dès mon arrivée, l’ambiance de travail s’est faite dans la bonne humeur et je ne pensais pas trouver une ambiance si chaleureuse, tout en restant rigoureuse car la formation est exigeante.
Je ne pensais pas non plus commencer à piloter aussi rapidement car j’ai fais mon premier vol deux semaines après le début de ma formation, ce qui m’a permis tout de suite de mettre en application la théorie.

J’ai choisi le Canada d’une part pour le coût de la formation, trois fois moins cher qu’en Europe, et d’autre part pour la qualité de la licence canadienne. Voler au Canada n’est pas toujours facile l’hiver du fait de la météo ce qui peut nous retarder légèrement dans le déroulement de notre formation, mais nous permet de découvrir toutes les conditions de vols.

Helicraft nous met un logement à disposition qui est relativement prêt de l’école (10min) mais qui demande tout de même un moyen de locomotion pour s’y rendre, car l’hiver on ne veut pas marcher longuement dehors ! Cette mise à disposition nous permet donc de nous enlever un poids lors de notre arrivée. Ca m’a aussi permis de devenir très proche de mes camarades de promo, car nous sommes 4 dans notre maison Hélicraft.

De plus le point très positif d’Helicraft c’est qu’elle embauche ses jeunes pilotes diplômés. L’école est aussi une compagnie qui opère à l’extérieur pour différents contrats aériens ce qui nous permet d’accompagner et d’aider les pilotes d’expériences et découvrir un peu plus le métier de pilote. C’ est un bon tremplin pour débuter sa carrière. C’est mon objectif principal, après l’obtention de mon CPL Canadien.

Je ne pouvais pas m’attendre à une meilleure formation et je pense que le Canada et Helicraft est une très belle opportunité pour devenir pilote.